Thefrenchnuclearway






Ce que demande le GIEC, cette élite des gros labos d'Etats qui passe son temps en avion CO2taxfree, c'est taxer sévèrement les autres sur l'une des trois molécules fondamentales du vivant. Donc abondante, taxe bien plus rentable que la Gabelle. Il s'agit d'alimenter leurs gros labos et de relancer le business du climat entendez "non carboné" et ses banqueries. L'art consiste à le rendre obligatoire via l'oligarchie politique entourée d'une foison de richissimes associations vertes d'origine yankee : les écologiecs (350.org, "Réseau Action Climat", etc.)